Dépistage de drogue : est-on positif en consommant du CBD ?

épistage de drogue : Est-on positif en consommant du CBD ?

Les tests de dépistage de drogue se multiplient ces dernières années, surtout dans le sport et dans les laboratoires pharmaceutiques. Tout le monde peut se retrouver victime de ces tests d’urine impossibles à tromper. Qu’en est-il du CBD, cette substance légale qui fait beaucoup buzz ?

Le CBD n’est pas une drogue. Sa consommation est autorisée en France.

Le CBD ne peut être détecté par les tests de dépistage classiques de drogue. On ne le retrouve pas dans le sang, la salive ou l’urine. La présence d’autres substances comme le THC peut rendre le test de dépistage de drogue positif.

Comment fonctionne le test de dépistage de drogue ?

Le test de dépistage de drogue est basé sur les mêmes principes que les tests d’urine dit traditionnels. Le prélèvement est analysé en laboratoire par chromatographie en phase gazeuse (CPG) ou par spectrométrie de masse.

Pour ce qui est des tests plus sophistiqués, ils reposent sur une spectrométrie de masse et une chromatographie liquide en phase gazeuse (LC/MS). Ce sont des tests très sensibles, qui peuvent détecter la présence de substances à des concentrations très faibles.

Ce que dit la loi concernant les tests de dépistage de drogue

L’article L.3421-1 du code de la santé publique dispose que l’analyse de sang, d’urine ou d’organes peut être demandée pour l’établissement ou le contrôle de l’aptitude à conduire un véhicule terrestre à moteur ou un bateau ou à exercer une activité professionnelle, dans les conditions fixées par un décret.

Cette analyse ne peut être faite que sur la demande du médecin qui suit le patient ou, dans le cas d’un conducteur professionnel, du médecin du travail.

Le test de dépistage de drogue à des fins de recherche de drogues illicites est une procédure de prévention pour les personnes qui conduisent un véhicule terrestre à moteur ou un bateau. Il est interdit d’effectuer une analyse de sang, d’urine ou d’organes sur un patient sans son consentement.

Un médecin peut demander l’élaboration d’un dossier comprenant les résultats de tests de dépistage de drogues, d’analyses de sang, d’urine ou d’organes et les résultats d’examens médicaux à des fins de recherche de drogues illicites.

Ces données sont stockées dans un fichier réservé aux seules personnes habilitées par le ministre chargé des Transports, pour les besoins du contrôle médical.

Ce fichier est prévu par l’article L. 314-1 du code de la route.

Le présent projet de loi modifie l’article R. 314-1 du code de la route, afin de permettre l’accès des agents de police judiciaire, aux données du fichier.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le cannabidiol, également connu sous le nom de CBD, est une molécule présente naturellement dans les plantes de cannabis. Il n’entraîne pas la consommation de THC (tétrahydrocannabinol) et n’est pas psychotrope. Il est très utilisé en médecine et en pharmacie pour ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.

L’Agence française des produits de santé a émis un avis favorable pour la mise sur le marché du CBD comme complément alimentaire en juillet 2018. Cette molécule a été inscrite dans la liste des substances stupéfiantes par l’Agence européenne des médicaments, ce qui a permis sa prescription en pharmacie.

Le test de dépistage de drogue détecte-t-il le CBD ?

Est-on positif en consommant du CBD ?

Non. Le CBD ne se retrouve pas dans le sang, la salive ou l’urine. Il n’est pas détectable par les tests de dépistage classiques de drogue. Le test sera positif si on détecte d’autres substances, notamment de THC. Il est important que les produits consommés comportant du CBD respectent la réglementation.

Le CBD est-il autorisé en tant que tel ?

Oui. En France, le CBD est une substance présente naturellement dans les plantes de cannabis. Ce n’est pas une drogue, ni un stupéfiant. Il suffit d’avoir l’autorisation de consommer du cannabis pour pouvoir s’en procurer et s’en servir. Il est possible d’en acheter en pharmacie, ou dans des magasins spécialisés.

Quels sont les usages possibles du CBD ?

Le CBD est connu pour ses effets bénéfiques sur le système immunitaire. Il peut être prescrit dans le cadre d’un traitement de l’immunodépression, particulièrement en oncologie. Le CBD a un effet anti-inflammatoire et antalgique, ce qui en fait une molécule intéressante pour les patients souffrant de douleurs chroniques.

Le CBD n’est pas encore utilisé en tant que médicament, mais il est souvent associé aux préparations pharmaceutiques contenant du THC ou du cannabis médical. La possession et l’usage du CBD sont très encadrés par le code de la santé publique. En cas de doute, il est préférable de se rapprocher de son médecin ou de son pharmacien.

Dans quels cas le CBD est-il autorisé à titre médical ?

Le CBD fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché en tant que générique, et non sous sa forme pure. Il est possible de l’utiliser à titre de complément alimentaire. Dans les pharmacies, il est possible de trouver des produits à base de CBD, en association avec d’autres principes actifs (tels que le THC, par exemple). Ces préparations peuvent être utilisées à des fins thérapeutiques, mais ne font pas l’objet d’une prescription médicale.

L’usage du CBD est autorisé pour plusieurs indications :

  • Douleurs chroniques ;
  • Cancer ;
  • Anxiété ;
  • Asthme ;
  • Réactions allergiques.

Il faut savoir que le CBD n’éradique pas la douleur, mais agit sur certains récepteurs de notre corps pour en atténuer les effets.

Le CBD est-il vraiment efficace ?

Cette molécule est loin d’être un remède miracle, mais elle peut soulager certaines douleurs ou angoisses. L’efficacité du CBD a été prouvée par des études scientifiques, notamment par des essais cliniques sur des animaux.

L’efficacité du CBD n’est pas la même selon les personnes. Certaines prennent du CBD sans ressentir de bien-être, alors que pour d’autres, il est véritablement efficace.

En fonction de votre pathologie, vous pouvez consulter votre médecin pour tester le CBD. Il existe des recherches sur les effets de la molécule, elles démontrent ses bienfaits pour certaines pathologies, mais pas pour d’autres. N’hésitez pas à consulter votre médecin en cas de douleurs chroniques ou d’anxiété. Il pourra vous orienter vers un laboratoire qui fabrique des préparations à base de CBD, adaptées à votre pathologie.

Le test de dépistage de drogue est-il fiable ?

Le test de dépistage de drogue est-il fiable ?

Le test de dépistage de drogues est l’équivalent du test pratiqué dans les boîtes de nuit pour les jeunes. L’objectif est de savoir si vous êtes sous l’effet de stupéfiants. Cela permet aux bénévoles qui veillent sur la sécurité des jeunes dans les soirées d’intervenir, si le test est positif.

Ce test n’est pas toujours fiable. Il existe un délai entre le moment où vous avez consommé la drogue et le moment où vous êtes testé. Si vous êtes sous l’effet d’un cannabinoïde, le test peut donner un résultat positif. Si vous lisez des articles sur internet, vous aurez entendu parler de patients qui ont été déclarés positifs, alors qu’ils étaient sous l’effet d’un cannabinoïde à forte concentration.

Dans ce cas, ils ne représentaient pas une menace pour les autres et ils ne pouvaient pas conduire en état de dangerosité. D’autres personnes ayant consommé des cannabinoïdes n’ont pas été déclarées positives.

Si le test est positif, vous aurez le droit de contester cette décision. Il faudra montrer que vous avez utilisé la substance légalement et que vous n’êtes pas dangereux pour autrui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.