Quels sont les différents avantages neurologiques du CBD ?

effet cbd sur le cerveau

Avez-vous déjà essayé plusieurs traitements pour la satisfaction de vos problèmes neurologiques ? Avez-vous pensé à faire recours à la miraculeuse molécule CBD ?

Le CBD agit sur l’anxiété, le cancer, les cellules du cerveau et les douleurs. Il a des effets neuroprotecteurs, antidouleurs, anticancéreux et anti-anxiété. Il interagit avec le système endocannabinoïde et affecte le cerveau.

Quelques avantages neurologiques du CBD

Si la molécule du CBD est beaucoup plus prisée, c’est justement dû à ses effets neurologiques uniques. Il réduit les symptômes liés à certains troubles de santé mentale. Les troubles anxieux et autres troubles de santé mentale ont des effets dévastateurs sur la santé. Comme on le sait tous, les troubles de santé mentale sont souvent traités avec des médicaments pharmaceutiques.

Il n’est pas rare de constater que ces derniers arrivent à provoquer un certain nombre d’effets secondaires. L’huile de CBD est en train d’être approuvée comme traitement de certains troubles de santé mentale. Il s’agit notamment des troubles anxieux. Plusieurs études ont démontré que l’huile de CBD peut être efficace pour traiter l’anxiété.

En 2019, une étude a fait des révélations sur le chanvre. Il se pourrait que le CBD soit efficace pour réduire les symptômes de SSPT et les cauchemars chez les adultes. En parlant de symptôme de SSPT, il s’agit de Troubles de Stress Post-Traumatique.

Plusieurs autres études ont montré que la molécule pouvait aider les personnes souffrantes de :

  • L’anxiété sociale ;
  • Symptômes liés à la dépression ;
  • Troubles bipolaires.

Le CBD est aussi avantageux pour ces propriétés neuroprotectrices. Les chercheurs ont prouvé qu’il agit sur le système endocannabinoïde et d’autres systèmes de signalisation cérébrale. Le CBD agit dans le traitement de l’épilepsie et la SEP. Une étude a démontré que l’huile de CBD peut être capable de réduire l’activité épileptique chez les enfants atteints du syndrome de Dravet.

Le CBD a également fait l’objet de recherche pour son efficacité potentielle dans le traitement de plusieurs autres maladies neurologiques. Il a la capacité d’améliorer la qualité de vie et la qualité du sommeil.

Quels sont les effets neurologiques de l’huile de CBD ?

Voici ci-dessous quelques effets neurologiques documentés de l’huile de CBD. Ils peuvent vous aider à mettre fin à vos maux.

effets neurologiques cbd

Effets neuroprotecteurs

Le CBD vous est utile lorsqu’il s’agit de traiter des maladies neurologiques en raison de ses propriétés neuroprotectrices. Les études sont en train de montrer que le CBD protège vos neurones de la dégénérescence. Ce qui aide le cerveau à demeurer plus jeune.

Une étude sur la maladie d’Alzheimer a démontré que le CBD pourrait inhiber le développement des symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Effets antidouleurs

Naturellement, le CBD est un analgésique. Il a le don d’inhiber la transmission neuronale sans provoquer de tolérance aux analgésiques ni de dépendance aux substances. Bien vrai que des conclusions définitives ne sont pas encore tirées, c’est ce que les chercheurs sont en train de remarquer.

Selon eux, le CBD et d’autres cannabinoïdes non intoxicants peuvent être utilisés comme une alternative efficace aux médicaments opioïdes. Cela se ferait sur ordonnance lorsqu’il s’agit de traiter la douleur chronique.

Des études sont en train d’être montré que l’utilisation topique du CBD peut améliorer la mobilité articulaire. Il peut accélérer le processus de guérison après une blessure. C’est justement pour ces raisons que de nombreux athlètes professionnels utilisent le CBD. Ce dernier vous aide à lutter contre l’inflammation musculaire et d’autres problèmes liés à la douleur.

Effets anticancéreux

Les recherches ont démontré que de très fortes doses de CBD peuvent être utilisées pour arrêter la croissance des cellules cancéreuses. Cela s’explique par ses propriétés anti tumorales.

Quant aux effets neurologiques de l’huile de CBD, c’est qu’elle n’a aucun effet toxique sur l’homme. Les études ont montré que le CBD pourrait même aider à traiter la leucémie et des maladies similaires.

Effets anti-anxiété

Le CBD a été loué pour ses effets anti-anxiété. C’est la raison principale pour laquelle les gens utilisent l’huile de CBD. En parcourant internet à la recherche de voix positives de Cannabidiol, vous tomberez sur plusieurs témoignages. Plusieurs patients ont réussi à se débarrasser de leurs innombrables médicaments grâce au CBD.

Comment le CBD affecte-t-il le cerveau ?

Vous l’ignorez peut-être, mais le CBD qui a permis d’en savoir un peu plus sur le cerveau. Grâce à cette molécule et du THC, il y a eu la découverte du système endocannabinoïde. C’est avec ce système qu’interagit le CBD. Une fois que le CBD est consommé, il circule dans le corps jusqu’à atteindre les récepteurs endocannabinoïdes.

cbd neurologique avis

C’est à travers les récepteurs qu’il peut ensuite circuler au niveau des neurones. Lorsque le cannabidiol atteint le cerveau, il communique aussi avec le système nerveux central et tout le reste de votre corps. Le CBD atteint les synapses du cerveau et provoque une connexion neuronale qui libère les vertus thérapeutiques.

Voici comment les systèmes récepteurs sont affectés par le CBD :

Le CBD et le système sérotoninergique

Retenez que les récepteurs de la sérotonine affectent un large éventail de fonctions corporelles et cérébrales.

Ce sont eux qui affectent :

  • Cognition ;
  • Humeur ;
  • Appétit ;
  • Perception de la douleur d’une personne.

Les récepteurs de la sérotine sont responsables de vos réactions au stress. Ils régulent la libération d’hormones qui contrôlent les fonctions ci-dessus.

Quant aux effets du CBD, il cible le récepteur de la sérotonine 1A. C’est pourquoi les chercheurs ont conclu qu’il peut être utile dans le traitement de la douleur, de l’anxiété et de l’obésité.

Les chercheurs ont lié l’activité accrue des récepteurs de la sérotonine 1A à l’influence potentielle du CBD sur certains problèmes.

Il s’agit :

  • De la dépression ;
  • Des nausées de la chimiothérapie ;
  • Douleurs neuropathiques et la schizophrénie.

Récepteurs CBD et vanilloïdes

Le CBD se fixe également sur les récepteurs vanilloïdes pour obtenir certains effets thérapeutiques. Vu que ces récepteurs également connus sous le nom de récepteurs TRPV1, est un canal ionique, le CBD aide le corps à faire plusieurs choses.

Il s’agit de :

  • Réguler la température ;
  • Contrôler l’inflammation ;
  • Modifier la perception de la douleur.

CBD et récepteurs orphelins

Si ce récepteur a un tel nom, c’est pour une raison bien précise. Jusque-là, les scientifiques ne savent pas s’il appartient à une famille de récepteur plus large. Également appelé GPR55, c’est ce récepteur qui est responsable de la régulation de la pression artérielle, de la densité osseuse et de la réabsorption osseuse.

Il faut noter que lorsque le récepteur orphelin montre des signes d’hyperactivité constante, il peut provoquer une ostéoporose. Il peut contribuer à la multiplication et à la migration des cellules tumorales. Le CBD inhibe la signalisation GPR55, qui est liée à la capacité de ce cannabinoïde à arrêter la croissance du cancer.

CBD et récepteurs nucléaires

Les récepteurs nucléaires sont aussi appelés PPAR, abréviation de récepteurs activés par les proliférateurs. Leur activité est attribuée à des effets anti tumorales. Le CBD active les PPAR, qui se retrouvent à la surface du noyau de la cellule. Une fois que le récepteur PPAR est stimulé, il déclenche un effet antiprolifératif.

Cet effet a été démontré qu’il provoque la régression du cancer dans les familles de cellules cancéreuses du poumon.

Le CBD comme booster d’anandamide

Une étude de 2016, publiée dans Frontiers of Pharmacology, a montré que le CBD sur le cerveau, inhibe la dégradation de l’anandamide. Cela augmente les niveaux endocannabinoïdes sur les synapses du cerveau.

Le CBD interagit avec les mêmes molécules intracellulaires qui transportent le THC et l’anandamide, vers différentes parties à l’intérieur de la cellule. Une fois que les endocannabinoïdes entrent dans la cellule, le processus de dégradation de l’anandamide commence.

Le CBD réduit l’accès de l’anandamide au FABP (Protéine de liaison aux acides gras) de transport. Il retarde ainsi, son entrée dans la cellule, ralentissant sa dégradation.

à lire aussi : quelles maladies peuvent être traitées ou atténuées par la prise de CBD ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.