Quelles différences entre le tétrahydrocannabinol et le cannabidiol ?

Quelles sont les plus grandes différences entre le tétrahydrocannabinol et le cannabidiol ?

Le tétrahydrocannabinol et le cannabidiol font partie des molécules actives que l’on trouve dans le Cannabis. Les effets de ses cannabinoïdes sont tellement différents sur les hommes. Les deux cannabinoïdes ont leurs propriétés respectives.

Le THC ou tétrahydrocannabinol est connu pour ses usages réactifs. Si le fumeur veut se défoncer, il doit prendre des produits contenant une forte concentration de THC. Cette substance a la capacité de modifier l’état de conscience de l’utilisateur, ce qui le fait  » planer  » comme on dit.

Le THC et le CBD ne doivent pas être confondu. Le cannabidiol est une autre substance présente dans le cannabis qui n’a rien à voir avec le THC. Son but et ses effets sont complètement dissemblables de ceux du tétrahydrocannabinol.

Notez les différences d’effets de ces deux substances sur son usager

Bien que le CBD possède lui aussi des effets calmants, il n’agit pas de la même manière que le THC sur le corps de son consommateur. Vous serez même surpris d’apprendre qu’il peut être utilisé pour contrebalancer le THC et en atténuer les effets. Il a le pouvoir de tranquilliser le système nerveux après la prise d’une substance riche en THC.

Il arrive que le CBD ralentisse les effets afin d’éviter au fumeur les risques de « bad trip ». Ce terme désigne l’état des usagers qui sont sujets à l’anxiété lorsque leur consommation de THC devient trop proéminente.

Les effets nocifs du THC sur l’organisme de son utilisateur

Les effets nocifs du THC sur l’organisme de son utilisateur

Le THC et le CBD sont tous deux des cannabinoïdes provenant de la plante de chanvre. Ils ne produisent pas les deux les mêmes effets sur le corps. Ces cannabinoïdes vont agir sur les récepteurs présents dans notre corps. Le THC s’intéresse principalement aux récepteurs qui sont situés dans le système nerveux central et à ceux qui sont liés au système immunitaire. Lorsqu’il atteint ces récepteurs, il aura du mal à s’en détacher.

C’est pourquoi le THC provoque des effets psychotropes sur le cerveau et des effets de dépendance sur l’organisme. Le CBD atteint également les récepteurs sans s’y attacher. Pour le moment, ses effets sur l’organisme sont à revoir à part les effets thérapeutiques

Le THC : source de certaines maladies physiques chez les consommateurs

Le THC provoque des maladies physiques. Les maladies pulmonaires sont les plus courantes. Les utilisateurs ont l’habitude de l’inhaler. Ces dernières décennies, le cancer des testicules a été lié à la consommation chronique et régulière de cannabis. Le cannabis fait effet en quelques minutes et s’estompe en quelques heures.

Le rythme cardiaque change instantanément. Les vaisseaux sanguins se dilatent accompagnés d’yeux rouges. On a une sensation de bouche sèche, car la production de salive n’est plus normale. La personne ressent une grande envie de manger, ce n’est pas étonnant puisque le taux de sucre dans le sang baisse pendant ce temps.

Le THC modifie le rythme cardiaque de son utilisateur. Plus le niveau de THC absorbé est élevé, plus le rythme cardiaque est rapide. Cela peut avoir des effets néfastes sur l’individu, le rythme cardiaque doublant plus que la normale. Si l’utilisateur a déjà des problèmes de tension artérielle, la consommation de produits à base de THC est fortement déconseillée.

Le cerveau : la principale proie des effets dangereux du THC

Le cannabis a toujours été considéré comme une drogue nocive même s’il est classé parmi les drogues douces. Le THC est l’un de ces substances composantes qui lui a octroyé cette nocivité. Le THC possède de puissants effets psychoactifs. La consommation du THC entraîne des problèmes de concentration, de sommeil, de stress

Il est strictement interdit aux adolescents de consommer les produits à base de THC. Il perturbe le développement du cerveau. Le THC leur entraîne une forte dépendance. Le THC ralentit rapidement l’activité du système nerveux central. Sa réaction est très accélérée s’il est inhalé.

La sensation semble bonne au niveau du cerveau lors de sa prise. Son usage peut trouver du plaisir inégalable au moment de la prise. Elle offre un sentiment de détente et d’insouciance, de bonne humeur et de rire. Les effets dès la consommation permanente seront après imminents.

La conception des faits et des concentrations sont altérée. Les idées sont parfois insensées et la mémoire est affectée. La concentration et la capacité d’apprentissage sont également touchées. Le consommateur est victime des troubles psychiques.

Le CBD est incroyablement doté des propriétés médicales

Le CBD est incroyablement doté des propriétés médicales

Les effets causés par le CBD et le THC sont déjà bien distincts, cela se remarque surtout sur la santé de l’usager. Le THC est une substance considérée comme étant dangereux. Ses effets psychotropes, sa faculté à provoquer une dépendance chez le fumeur ainsi que les dangers qu’il fait courir à l’organisme sont les preuves que sa consommation est forcément dangereuse. Contrairement au CBD, seuls ses avantages et ses vertus sont retenus.

Le CBD limite les problèmes de stress, d’anxiété et de dépression

Les scientifiques ont découvert que le cannabidiol possède des propriétés médicinales considérables. Cette substance représente un fort potentiel dans le domaine de la santé. Le CBD détient des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires. C’est un bon recours pour se défendre contre l’anxiété et la dépression.

Le CBD peut-il remplacer les antidépresseurs ? Les vertus du CBD montrent que ses répercussions vont bien au-delà des antidépresseurs. Ses propriétés anxiolytiques lui permettent de stabiliser l’humeur de ses consommateurs et de prévenir les crises d’angoisse et les symptômes d’anxiété. Il intervient même dans le traitement de toutes les formes de dépression.

De nombreux médecins le prescrivent pour apaiser les symptômes de l’épilepsie et de la sclérose. Il a été démontré que le CBD exerce des effets subtils sur les troubles psychotiques.

Le CBD est un recours efficace contre les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil, quelles que soient leurs manifestations, ont un impact sur la qualité et la durée du sommeil. Ses conséquences sont considérables sur la qualité de vie de la victime. Celle-ci peut être sujette à une somnolence diurne, à des problèmes de concentration et à une fatigue permanente.

Si les troubles du sommeil sont récurrents, la personne s’expose au risque d’avoir des maladies cardiovasculaires à cause d’un mauvais sommeil. Si vous êtes confronté à ce problème, pensez à prendre de l’huile de CBD pour y remédier.

Dans le cas des problèmes de sommeil, le CBD promeut la relaxation et la détente musculaire, la réduction du stress et des douleurs chroniques. Le cannabidiol optimise la phase de sommeil. Il pourra encore faire ses effets pendant la journée, le CBD permet de stimuler la vigilance et de rester éveillé durant les heures de travail.

Certains médecins recommandent aux personnes qui ont des difficultés à dormir de prendre une petite dose. La personne n’aura plus la sensation de vouloir dormir toute la journée.

Comment deux substances issues de la même plante peuvent-elles provoquer des effets aussi contradictoires ? Le tétrahydrocannabinol et le cannabidiol sont les cannabinoïdes les plus connus du cannabis.

Le tétrahydrocannabinol est connu pour ses effets :

  • Dangereux sur la santé physique et mentale de son utilisateur ;
  • Troubles psychiques ;
  • Maladies physiques ;
  • Dépendances.

Le cannabidiol est surtout utilisé à des fins thérapeutiques sur la santé mentale et physique également. Les troubles du sommeil, la dépression et d’autres maladies pathologiques sont traités avec cette substance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.