Jambes sans repos et CBD : le chanvre peut-il aider ?

Le CBD offre une alternative de traitement efficace contre les maladies du syndrome des jambes sans repos (SJSR). Il agit sur les récepteurs du système endocannabinoïde et déclenche une régulation du taux de dopamine dans le milieu intérieur. Un faible taux de cette substance dans le cerveau est reconnu comme étant la cause biologique de la maladie. Par ce mécanisme, le CBD inhibe les symptômes du SJSR et réduit son occurrence chez les patients.

Avec son caractère naturel sans effets secondaires, il se révèle être un choix plus sécurisé que les médicaments chimiques. À cause des recherches peu avancées, il est recommandé de l’utiliser pour une thérapie complémentaire ou préventive. Avant de l’essayer, il convient de prendre le temps de s’informer sur ses bienfaits contre la SJSR.

Le CBD comme alternative thérapeutique contre le syndrome des jambes sans repos

Les études effectuées sur le traitement du SJSR avec des composés à base de CBD restent embryonnaires et peu concluantes. Les résultats démontrent que le CBD dispose des effets similaires aux médicaments anti-SJSR.

Il apparaît cependant comme une meilleure alternative à cause de son caractère naturel sans effets psychotropes ou toxiques. Il fournit un traitement efficace contre la majorité des symptômes propres à cette affection.

L’état des études scientifiques

Les résultats positifs des effets du CBD sur les symptômes de la maladie du SJSR donnent une lueur d’espoir. En 2017, les scientifiques d’un centre de neuroscience de Bordeaux se sont penchés sur la question. Ils ont soumis six patients atteints de la maladie du SJSR à un traitement à base de CBD.

Cinq des sujets ont témoigné d’une régression des symptômes et d’une amélioration considérable de leur qualité de vie. L’un d’entre eux a même fait remarquer au chercheur une guérison complète.

Une autre étude précédente à celle de 2017 avait été conduite par des chercheurs de l’université Complutense en Espagne. Ces derniers se sont intéressés à l’interaction entre les molécules de CBD et le système endocannabinoïde de l’organisme. Ils ont découvert que ce mécanisme pouvait influencer la régulation du taux de dopamine connu comme source principale de mal.

D’autres recherches collatérales suggèrent une action bénéfique du CBD contre le SJSR. C’est le cas principalement avec des études concluantes sur les effets du cannabidiol contre les symptômes de :

  • Tremblements des membres du corps ;
  • Anxiété et stress ;
  • Trouble de sommeil, etc.

Ces résultats permettent de penser au CBD comme une alternative thérapeutique complémentaire et même préventive sérieuse contre le SJSR.

Fonctionnement du CBD contre le syndrome des jambes sans repos

cbd syndrome jambes sans repos

Les chercheurs s’accordent plus sur la thèse d’un effet bénéfique du CBD sur la régulation du taux de dopamine. CES DERNIERS voiENT le CBD comme une alternative aux médicaments utilisés pour accroître la présence de cette hormone dans le cerveau.

Dans l’organisme, les molécules du cannabidiol se fixent sur les récepteurs CB1 et CB2. Ces derniers enclenchent alors la production des hormones telles que la dopamine pour rétablir l’équilibre du milieu intérieur.

Grâce à ces apports d’hormone, il reverse non seulement l’occurrence du SJSR, mais ils inhibent aussi ces symptômes. Les patients en profitent pour soulager les troubles d’anxiété, de stress et de sommeil qui handicapent leur quotidien. Le cannabidiol contribue donc à une amélioration considérable de la qualité de vie des personnes atteintes du SJSR.

Les modes de consommation du CBD adapté au traitement du syndrome des jambes sans repos

Le sublingual ou le vapotage est un choix de consommation adéquat qui permet de profiter des effets sédatifs et analgésiques. Ils sont donc recommandés pour le traitement du syndrome des jambes impatientes.

Le sublingual d’huile de CBD

Le sublingual est sans nul doute le mode de consommation le plus efficace du CBD contre le SJSR. Elle consiste à déposer quelques gouttes de l’huile de CBD sur la langue et à le laisser imbiber les tissus buccaux. L’effet est instantané, car elle se retrouve très vite dans le sang et sans subir aucune altération par le foie.

Le vapotage d’e-liquide de CBD

Le vapotage est un autre mode de consommation aussi efficace que la sublinguale. Les vapeurs libérées pénètrent dans les poumons et s’infiltrent très vite dans le système sanguin. Ce mode de consommation nécessite de disposer d’une vape sophistiquée et du CBD de qualité.

Il est recommandé d’opter pour un produit riche en cannabidiols et doté d’un taux légèrement élevé de THC. Vous pouvez utiliser l’e-liquide des fleurs de CBD ou encore les cristaux de CBD pour ce type d’expérience.

Application CBD sur la jambe affectée

Le CBD peut être également appliqué sur la jambe atteinte. Les produits cosmétiques à base de cannabidiol en particulier les crèmes conviennent mieux à ce cas d’utilisation. Le produit s’infiltre dans les tissus de la peau qui disposent aussi des récepteurs du système endocannabinoïde.

L’effet est aussi profond qu’une consommation de l’huile par voie orale. Ces produits ont également l’avantage de contenir d’autres composants thérapeutiques naturels tels que :

  • L’arnica ;
  • L’huile de menthe ;
  • L’huile de lavande.

La dose de CBD pour un traitement du syndrome des jambes sans repos

cannabidiol jambes lourdes

Une dose exagérée de CBD dans le système sanguin peut déclencher de nombreux gènes tels qu’une perte d’appétit. Il est donc indispensable de prendre l’avis d’un spécialiste avant de choisir sa quantité et la fréquence d’utilisation. Le bon sens recommande de commencer l’expérience avec de petites quantités puis d’augmenter au fur et à mesure des résultats.

Comprendre le syndrome des jambes sans repos pour mieux évaluer l’effet du CBD

Le SJSR est une affection qui touche le système nerveux. Dans la majorité des cas, elle est bénigne et à peu d’incidence sur la qualité de vie des patients. Chez certains patients, la maladie peut devenir un handicap sévère. Dans ce cas de figure, elle a une occurrence chronique et est accompagnée d’une panoplie de symptômes douloureux.

Les symptômes du syndrome des jambes sans repos

Les médecins diagnostiquent la maladie du SJSR en se basant sur des symptômes tels que :

  • Les mouvements involontaires des jambes en éveil comme lors du sommeil ;
  • La fatigue récurrente due aux troubles de sommeil ;
  • Les difficultés à rester dans une même position trop longtemps ;
  • Les picotements dans les jambes malades qui occasionnent un besoin permanent de se gratter.

La confirmation du diagnostic se fait par un test médicamenteux dit de la L-Dopa. Si le patient signale une amélioration de son état, alors le médecin conclut à un SJSR. Dans le cas contraire, il effectue un test sanguin pour écarter tout doute d’une autre affection.

Les causes du syndrome des jambes sans repos

La SJSR trouve ses origines en général dans un mode de vie malsain. Par exemple, la consommation excessive des substances psychotropes telles que le tabac, la caféine ou l’alcool peut produire ce résultat. Le même cas peut s’avérer avec la consommation de certains médicaments dont :

  • Les antipsychotiques ;
  • Les antidépresseurs.

Une pratique de sport extrême ou intensive peut aussi contribuer au développement de cette maladie chez un individu. Dans un pourcentage plus faible, elle peut trouver ses sources dans la génétique du patient.

Les études scientifiques révèlent une corrélation entre l’apparition des symptômes et une baisse du taux de dopamine dans le cerveau. Sous cet angle, tous les malades qui sont affectés par la production de cette hormone sont potentiellement souffrants de la SJSR. C’est en particulier le cas chez les personnes souffrant de diabète, de la maladie de Parkinson et de fibromyalgie, etc.

Autres traitements du syndrome des jambes sans repos

jambes sans repos chanvre

Lorsque la maladie du SJSR est modérée chez un patient, ce dernier peut prendre en charge lui-même son traitement. Certains peuvent trouver un soulagement avec un bain combiné avec un massage des pieds.

Pour d’autres, un rituel quotidien d’exercices physiques peut suffire pour prévenir les occurrences de cette maladie. Après diagnostic, les médecins recommandent des médicaments reconnus pour leur apport d’acide folique, de fer ou de vitamine. C’est le cas des préparations L-Dopa constituées de :

  • Principe actif lévodopa ;
  • Des molécules de bensérazide ;
  • De ropinirole qui est un agoniste de dopamine.

Face à une forme sévère de la maladie, les médecins prescrivent les analgésiques et des antiépileptiques. Tous ces traitements sont valables lorsqu’une SJSR est clairement établie et non une autre maladie disposant des mêmes symptômes. Quel que soit le choix que vous devez effectuer, il est de bon ton de se laisser guider par un spécialiste.

à lire aussi : quelles sont les contre-indications du cbd ?

Laissez un commentaire